Mon compte FDJ®

La référence des sites de résultats de Loterie en France.

FDJ : Où va l’argent des joueurs ? 95% des mises sont reversées !

Tout comme nous autres joueurs de loterie et de jeux de grattage de la Française des jeux, vous vous posez la question de la destination de votre argent. La FDJ étant détenue à 72% par l’État, elle se doit d’avoir des comptes saints et une transparence dans les mises en jeu. Aujourd’hui, nous apprenons que plus de 95% des mises sont ainsi redistribuées, aux joueurs, sous forme d’impôts, on vous dit tout !

Il est assez rare que la Française des jeux communique de façon aussi limpide sur la question : « Où va l’argent des joueurs », c’est la raison pour laquelle notre rédaction de Tirage-Gagnant.com a souhaité partager cette information que nous pensons être comme capitale.


FDJ – Où va l’argent de nos mises en jeu ? 95… par tirage-gagnant

9 milliards d’euros reversés aux gagnants FDJ chaque année !

Selon les informations communiquées par la FDJ dans sa vidéo officielle ici, plus de 9 milliards d’euros sont reversés aux joueurs chaque année, que ce soit par le biais des jeux de grattage ou des jeux de tirages.

Ici, chaque lot est comptabilisé, que vous ayez remporté seulement 2€ ou plusieurs dizaines de millions d’euros à l’Euromillions. Sur 10€ joué, ce sont 6,60€ qui sont ainsi reversés pour les joueurs de la Française des jeux, soit 2/3 des mises, pas si mal !

De plus, grâce notamment au jeu My Million qui garantit 2 millionnaires chaque semaine, la Française des jeux annonce « produire » un millionnaire tous les deux jours !

9 milliards d'euros redistribués aux joueurs FDJ

66% des mises sont reversés aux joueurs, soit 9 milliards d’euros chaque année. | image : Vidéo FDJ.fr

Les mises de nos jeux font vivre les détaillants pour 690 millions d’euros en 2015 !

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, la France compte 31’900 détaillants FDJ, soit plus que de charcuteries ou que de boulangeries. Sachez que 10% de vos mises effectuées chez les détaillants physiques sont reversés directement à votre buraliste, soit 0,20€ par grille Loto et 0,25 par grille Euromillions.

Au total, 690 millions d’euros sont ainsi reversés chaque année pour les 31’900 détaillants, soit près de 21’600€ par an et par point de vente.

En jouant au Loto ou en cochant votre ticket Euro 2016, vous contribuez à faire vivre votre détaillant, et cela, lors de chaque prise de jeu.

detaillants-jeux-de-grattage-fdj

FDJ dans la société publique et dans l’accès au sport pour tous : 23% des mises y sont reversées !

Audelà des gagnants FDJ et des détaillants, c’est également toute la société civile qui profite de nos mises de jeux de grattage et de tirage.

En effet, sur 10€ joué, 2,30€ revient à l’accès au sport pour tous, soit près d’un quart des mises en jeu destiné à aider les handicapés et le développement du sport au quotidien dans la Capitale et en région.

Chaque année, on apprend que 230 millions d’euros sont reversés par la FDJ au « Centre National pour le développement du sport », soit 80% de son budget annuel.

En 35 ans, plus de 5 milliards d’euros ont été redistribués dans l’univers du sport avec des rénovations de nombreux stades notamment.

Finalement, les 5,1% des mises restantes reviennent dans la « poche » de la Française des jeux et aux milliers de salariés assurant la création des jeux, leur diffusion, leur communication et les nombreux postes de dépôt de brevet, de marques et de mises aux normes pour que le hasard soit toujours la part belle lorsque vous jouez aux différentes loteries françaises ou bien aux jeux de grattage.

On espère que cet article vous aura un peu éclairé sur le circuit de vos mises auprès de la FDJ et de notre côté, nous allons nous empresser aujourd’hui de cocher notre grille pour le Super Loto des 40 ans du 13 mai !

Les différentes parts de la redistribution des mises FDJ

Étudiante à la faculté de droit et rédactrice web pour le site tirage-gagnant.com, Anne est une joueuse de loterie ordinaire, ce qui lui permet d'avoir un jugement objectif sur les différentes loteries traitées sur le site. Elle nous offre sa plume pour certains sujets d'actualités, tel que sur les gagnants, ou encore des analyses plus poussées.

3 comments

  1. Skeptikos /

    Bonjour,
    Votre article ressemble à un copier-coller d’un communiqué de presse de la FDJ : ça manque cruellement d’esprit critique.

    Vous annoncez que l’état détient 72%. j’ai dû consulter Wikipedia ou le site fdj.fr pour connaître les autres actionnaires :
    – émetteurs historiques de la loterie nationale (20 %) : Union des blessés de la face et de la tête (9,2 %), Fédération Maginot (4,2 %), Idsud (2,6 %), Confédération des débitants de tabac (2 %), Mutuelle du trésor (1 %), Comalo (0,6 %), émissions Berger (0,4 %);
    – fcp des salariés de la société (5 %) ;
    – groupement de courtiers soficoma (3 %).

    L’article annonce une redistribution aux joueurs de 66%. Sachez tout de même que d’après les règlements du Loto et d’Euromillions, sur ces deux jeux, les redistributions sont respectivement de 53% et 50% (hors jeu MyMillion). D’après mes calculs, ces deux jeux représentent au total 2,7 milliards de chiffre d’affaires, soit 20% du chiffre d’affaires de la Française des Jeux.

    Neuf milliards de redistribution aux joueurs avec un taux de 66% équivaut à un chiffre d’affaires de 13,7 milliards d’euros.
    Si 23% de ce chiffre d’affaires « revient à l’accès au sport », cela représente 3,15 milliards d’euros pour 2015. Alors, pourquoi mentionner les 230 millions reversés au Centre National pour le Développement du Sport, qui n’en représente même pas 7% ? Où va réellement le reste?
    Vous affirmez ensuite qu’en 35 ans, 5 milliards ont été « redistribués dans l’univers du sport », alors que mon calcul précédent indique déjà 3,15 milliards pour 2015… ce n’est pas très cohérent.

    Concernant le réseau de distribution, vous annoncez 690 millions pour les seuls buralistes : ceci représente donc 5% du chiffre d’affaires. Si les buralistes sont rémunérés à hauteur de 10% pour le Loto et l’Euromillions, c’est que leur rémunération est extrêmement basse pour les autres jeux. Je ne prétends pas que ces informations sont fausses, mais la manière de les présenter me parait hautement suspectes ! Pour que ces buralistes puissent être rémunérés à hauteur de 10% de l’ensemble des jeux, il faudrait que les jeux en ligne représentent 50% du chiffre d’affaires de la Française des jeux, ce qui est très loin d’être le cas (même pas 10% d’après mes souvenirs : à vérifier tout de même). Ensuite, ces 10% reversés aux buralistes ne me paraissent pas non plus cohérents avec les 6,2% du coût du réseau de distribution…
    Pour ma part, je n’ai pas de compte ouvert sur fdj.fr, car je préfère faire vivre un buraliste ou un petit commerce.

    Conclusion : La Française des Jeux vous manipule en vous faisant croire que 95% des sommes sont reversées (comme si l’Etat et les autres actionnaires ne reçoivent pas leur part d’impôts et de dividendes), et vous participez ainsi à de la désinformation. Je dois dire que c’est réussi car même Wikipedia fait le relais de cette sémantique ! D’ailleurs, sur le communiqué de presse de la FDJ paru sur leur site internet, ils n’ont pas peur d’annoncer que 100% du chiffre d’affaires est redistribué aux joueurs et à l’économie nationale, sans doute parce que les impôts, leurs salariés et sous-traitants participent aux aussi à l’économie nationale en consommant…

    Jusqu’à présent, je trouvais votre site sérieux et sympa, mais sur ce coup là, je dois dire que je suis très déçu !!!

    • Nicolas Robineau /

      Bonsoir Skeptikos,

      Cet article avait pour but de mettre en avant cette communication sympathique de la part de la Française des jeux. Nous n’avons, pour cela, pas épluché les comptes qui ne sont de toute façon pas entièrement accessibles, comme pour n’importe qu’elle autre entreprise.

      Toutefois, j’ai apporté une oreille attentive à votre commentaire et je conçois qu’il peut y avoir quelques approximations. J’ai effectué un calcul de mon côté pour le jeu de grattage astro qui annonce une redistribution de 66% aux joueurs alors que le cumul de l’ensemble des gains pour un lot de 4,5 millions de tickets ne dépasse pas les 60%, il se peut donc que vous ayez raison sur cette redistribution et que cette dernière soit quelque peu gonflée.

      Concernant les 23% de redistributions dans la société civile et dans le sport, la subvention de 230 millions d’euros n’est qu’un exemple, puisque la FDJ a également contribué largement aux rénovations de stades pour l’Euro ainsi que d’autres structures sportives, sans oublier la gestion de l’équipe cycliste de la FDJ qui compte également dans ce calcul. Encore une fois, n’oubliez pas non plus que les impôts prélevés par l’État font également partie de ce calcul de redistribution à la société civile.

      En ce qui concerne donc le chiffre de 5 milliards en 35 ans, il ne faut pas oublier que l’implication de la FDJ à un titre élevé en faveur du sport est assez récent et surtout est boosté par le partenariat à l’Euro 2016, au JO de Rio et à la candidature Paris 2024.

      Concernant le réseau de détaillants, votre suspicion n’est en revanche pas fondée. En effet, vous confondez les recettes générées par les ventes de tickets à gratter et de loterie avec le chiffre d’affaire globale de la Française des jeux.

      Sans faire un cours de comptabilité et de gestion d’entreprise, le chiffre d’affaires comprend l’ensemble des recettes et des dépenses. Le calcul de 10% de reversement aux détaillants par vente ne peut donc pas être mis à côté des 5% du CA redistribué.

      Concernant le pourcentage de prises de jeu en ligne, c’est en effet de l’ordre de 10-15% avec une volonté d’aller jusqu’à 20% à l’horizon 2020.

      Pour finir, les impôts de l’État sont ainsi indiqués dans la redistribution faite à la société civile. Concernant les dividendes qui reviennent aux actionnaires, ils font partie des 5% qui correspondent aux frais de fonctionnement de la FDJ.

      Merci pour votre commentaire exhaustif, en espérant avoir répondu à certaines de vos interrogations, nous nous penchons sur le taux de redistribution des jeux de grattage sous peu.

  2. Skeptikos /

    Bonjour Nicolas,
    A mon tour de vous remercier pour avoir pris le temps de me répondre.
    Il n’en demeure pas moins que la rhétorique de la Française des Jeux me parait scandaleuse. Même si je suis convaincu que beaucoup de clients ne connaissent pas le Taux de Retour aux Joueurs (53% et 50% respectivement au Loto et Euromillions), le substituer (à l’instar du titre de votre sujet) par un taux de redistribution globale de 95% n’est là que pour tromper l’opinion publique car peu de personnes prendront la peine de lire et d’analyser les articles de presse.
    A ses débuts, Le Petit Journal de Canal+ n’aurait pas hésité à tourner en dérision la communication de la Française des Jeux.
    Cette manipulation de la FDJ a le don de me rendre sceptique sur toute leur communication et donc également sur les autres aspects évoqués ci-dessus.
    Je jouerai néanmoins mon petit ticket ce soir au jackpot, uniquement pour gagner le gros lot et vous inviter ainsi à la remise de prix afin de prolonger cet échange et signifier à la Française des Jeux ce que je pense de leur communication sur le taux de redistribution…
    Encore merci !
    Skeptikos

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *