Mon compte FDJ®

La référence des sites de résultats de Loterie en France.

Euromillions : la nouvelle formule a-t-elle été écrite par Camelot au Royaume-Uni ?

Quelques heures seulement après l’annonce de la nouvelle version Euromillions pour le 24 septembre 2016, toute l’équipe de Tirage-Gagnant.com décrypte les différents changements et vous explique tout ! Lorsque l’on regarde de plus près les nouveautés de l’Euromillions, nous pouvons nous dire que les règles ont été édictées par le Royaume-Uni, en tout cas on pourrait l’imaginer…

Depuis 2015, le Royaume-Uni est le pays où l’on joue le plus, et où l’on gagne le plus avec une dizaine de millionnaires en moins de 2 ans en faveur de nos voisins d’outre-Manche. Avec la France et l’Espagne, le Royaume-Uni a toujours eu une place particulière et s’articulait dans le trio de tête des pays membres de l’Euromillions. Toutefois, depuis 2 ans, et cela à chaque tirage, le Royaume-Uni surclasse l’ensemble des autres pays, France et Espagne y compris. C’est pourquoi les nouvelles règles pourraient avoir été écrites par eux.

Le jackpot minimum passe de 15 millions à 17 millions d’euros, soit 14 millions de livres sterling [MAJ]

Mise à jour : la demande d’augmentation du montant minimum a été demandée par la FDJ

Quelques semaines après l’annonce de la nouvelle formule Euromillions, nous y voyons un peu plus clair avec notamment cet augmentation du montant minimum qui sera rehaussé de 15 millions d’euros à 17 millions d’euros. Si nous avons pensé au moment de la rédaction de l’article qu’il s’agissait d’une demande de Camelot, nous avons eu la confirmation qu’il s’agissait en réalité d’une demande formulée par la Française des jeux. 

Nous tenions par cette mise à jour à rétablir la vérité sur ce paragraphe et nous remercions les équipes de la FDJ pour leur transparence.

Mais qui a eu cette idée folle d’offrir un minimum de 15 millions à 17 millions d’euros à Euromillions ? Les Anglais ?

Peut-être, en compagnie certainement des joueurs suisses qui, eux aussi, possèdent une devise différente à l’euro avec des francs suisses.

Si du côté des joueurs français, cette augmentation ne parle pas des masses, elle prend en revanche tout son sens chez nos voisins anglais en passant à environ 15 millions de livres sterling minimum, contre les 12,5 millions de livres actuellement mis en jeu. Il s’agit ici d’une meilleure communication pour le Royaume-Uni.

Les Super Jackpots Euromillions portés à 130 millions d’euros, soit 100 millions de livres !

Là encore, dans un souci de faire des comptes ronds, les super jackpots de la loterie européenne, à l’image de celui du 30 septembre prochain mettra en jeu 130 millions d’euros en France comme dans l’ensemble des autres pays européens.
Toutefois, si cette somme ne nous évoque pas grand-chose dans l’hexagone, elle permet aux Anglais d’afficher un jackpot minimum de 100 millions de livres sterling contre les 70 millions habituels.

Un gain moyen qui croit de 53 millions d’euros à 64 millions d’euros après 5 tirages, soit 50 millions de livres

Enfin, pour terminer avec la rondeur des nouveaux chiffres de cette formule Euromillions 2016, la moyenne des gains au 5e tirage a également été lissée pour le Royaume-Uni.

En effet, si en France, le gain moyen passe de 53 millions d’euros à 64 millions d’euros, cette moyenne s’avère être tout juste à 50 millions de livres sterling.

Même si les augmentations concernent l’ensemble des pays européens, il semblerait qu’une large partie d’entre elles aient été décidées pour arrondir les angles au Royaume-Uni et ainsi permettre une communication plus simple et efficace dans tout le royaume anglais.

Côté anglais, d’autres changements ont également vu le jour, comme l’augmentation du tarif de la grille de 2£ à 2,50£ avec l’ajout d’un deuxième millionnaire garantit « Millionnaire Maker » lors de chaque tirage.


Vidéo officielle de la nouvelle version Euromillions en anglais par Tirage-Gagnant

Rédacteur web depuis 6 ans, je me suis spécialisé dans la rédaction de sujet autour de la loterie auprès de Tirage-Gagnant.com depuis février 2013. Egalement un brin geek, j'aime tout ce qui tourne autour des nouvelles technologies et je suis également jongleur à mes heures perdues.Voir ma biographie entière ici.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *