Mon compte FDJ®

La référence des sites de résultats de Loterie en France.

Enquête Exclusive My Million, un mois après le lancement !

Comme vous le savez certainement déjà, le jeu My Million a déjà un mois. Un mois, ça se fête, mais surtout, c’est le bon moment pour réaliser un premier état des lieux autour de cette énorme nouveauté que la Française des jeux a sortie à l’occasion des 10 ans de la loterie européenne, le 4 février dernier.  L’équipe de Tirage-Gagnant.com en partenariat avec le NouvelObs vous a concocté une petite étude exclusive sur le sujet. Alors le My Million, poule aux oeufs d’or ou pintade aux oeufs creux ?

Afin de rendre cette enquête la plus complète possible, nous l’avons découpé en plusieurs étapes afin d’entendre les sons de cloches des uns et des autres. Au sein de cet article, vous découvrirez une infographie rappelant les lieux où a été remporté chacun des tirages My Million. Mais vous trouverez également deux interviews de buralistes de la région Haute-Savoie ainsi que des témoignages de joueurs. Nous finirons cette enquête par quelques informations récoltées par Sophie Royer, attachée de presse à la FDJ.

logo du jeu My Million

Le logo officiel Euromillions / My Million présenté le 31 janvier à Paris.

Les gagnants du My Million sont essentiellement des joueurs du Sud

Le recul n’est pas encore assez grand pour pouvoir établir une vérité sur le sujet, mais les huit premiers tirages My Million du mois de février ont été plus cléments avec les joueurs du sud de la France. Est-ce ici un hasard, où est-ce qu’il y a beaucoup plus de joueurs là où le soleil brille que dans le nord ou dans l’ouest de notre hexagone ?

Si nous n’avons pas  la réponse à cette question, nous vous avons réalisé une infographie qui reprend l’intégralité des gagnants My Million pour le mois de février. En effet, le mois de mars pourrait bien nous apporter quelques surprises, avec notamment le 9e gagnant My Million qui nous vient du nord/Pas de Calais.

Ci-dessous, vous pourrez notamment avoir des informations complémentaires à celles que nous avons pu avoir sur les différentes presses locales. Notamment, le gagnant My Million du Rhône-Alpes vient de la ville d’Albertville, une information que les buralistes de Savoie auraient bien aimé connaître (voir plus bas dans les interviews des buralistes).

Nous vous laissons constater la première vision de la France et ses 8 premiers gagnant My Million ci-dessous :

infographie sur les gagnants My Million pour février

Les 8 nouveaux millionnaires My Million pour les tirages du mois de février 2014.

 

Interviews des buralistes au sujet de My Million, pas de hausse de prise de jeux, mais plutôt l’inverse

Afin d’avoir une vue d’ensemble, nous avons effectué quatre interviews dans quatre lieux différents, tous point de vente FDJ pour les jeux de tirages Euromillions / My Million. Si deux buralistes ont joué le jeu, les deux autres étaient nettement plus frileux à nous donner des informations, notamment sans l’accord express de la Française des jeux. Un climat de tension retrouvé aussi bien en Haute-Savoie qu’à Angers, dans l’ouest de la France…

Nous nous attarderons donc sur deux commerces qui ont bien souhaité répondre à nos quelques questions au sujet du nouveau jeu My Million.

Le Bar – Le Select à Chedde, « Une prise de jeux équivalente, les joueurs payent le surcoût sans problèmes ».

Notre premier arrêt s’est fait dans la petite ville de Chedde, qui fait partie de la communauté de Passy en Haute-Savoie (74). Installé au 994, avenue de l’Aérodrome, Jean-François nous reçoit agréablement et répond de façon franche à nos questions, en voici un résumé.

1. Bonjour, tout d’abord, combien enregistrez-vous de prises de jeux en moyenne par soir de tirage Loto et Euromillions confondu ?

– « Je rentre en moyenne pour une centaine d’euros de grilles à chaque tirage, soit l’équivalent d’environ 50 grilles ».

2. Constatez-vous une hausse de prises de jeux lors des tirages du week-end ?

– « Oui, nous avons beaucoup plus de prises de jeux pour les tirages du vendredi, ceux de l’Euromillions ». Alors que nous nous posons la question au sujet du tirage Loto du samedi, Jean-François nous répond; « Nous faisons plus de prises de jeux le vendredi que le samedi soir ».

3. Le 4 février est sorti le jeu My Million, avez-vous constaté une évolution dans le comportement des joueurs ? Plus de prises de jeux ou à l’inverse, une révulsion à cause de la hausse du prix ?

– « Non, nous ne remarquons aucun signe positif sur les prises de jeux, en revanche, nous n’avons pas non plus de pertes. En effet, un joueur qui jouait 5 grilles le vendredi avant My Million continu de jouer ces 5 grilles, dépensant 12,50€ au lieu des 10€. Il rajoute, « Les joueurs croient en une augmentation du prix de la grille comme il  y a une augmentation du tabac, ils n’ont même pas fait attention à My Million ».

4. De façon générale, nous voyons plus de prises de jeux lors de gros événements, comme le super tirage Euromillions qui arrive ce vendredi, vous constatez la même chose ?

– « Il est certain que la publicité faite par la Française des jeux autour de tels événements nous donne de bons chiffres, nous faisons minimum le double de prises de jeux sur un tirage événement. Les tirages les plus suivis étant ceux du vendredi 13 ».

5. Je ne vois pas de gros gains ici, pensez-vous qu’un gros gain attire véritablement les joueurs dans un point de vente ?

– « Oui, c’est une certitude, j’ai moi-même affiché un gagnant Keno de 7500€ pendant un an sur la devanture du bar, j’ai vu une forte hausse des prises de jeux pour le Keno, les gens ne jouaient plus qu’à ça. » Ce sentiment a été renforcé par une autre buraliste qui a souhaité rester anonyme et qui nous a affirmé que l’annonce de gains au sein d’un point de vente crédibilisait celui-ci, mais également le jeu. Selon cette buraliste, ils ne sont pas assez informés des villes et des points de vente gagnants, dommage pour parler en bien d’un jeu, surtout pour un nouveau produit comme My Million. De son côté, Jean-François nous a affirmé, « Si les gens voient qu’il y a eu un gagnant dans un point de vente, ils se disent, qu’eux peuvent aussi l’avoir, le gain devient plus réel pour eux. » Notre cher buraliste a tout de même temporisé l’impact en disant que la « vague de joueurs intervient surtout dans les 15 premiers jours, là où la presse locale en fait mention ».

6. Dernière question, jouez-vous personnellement aux jeux de tirage de la Française des jeux ?

– « Tout à fait, j’ai un abonnement Loto et Euromillions, autrement dit, je ne rate aucun tirage…Mais je n’ai pas encore  remporté de gros lot ».

À la suite de ce premier entretien, nous avons pu situer un peu mieux le profil des joueurs de « campagne » puisque comme nous le verrons ci-dessous, le profil des citadins de Sallanches est tout autre. Concernant l’imprégnation de My Million par les joueurs, ce n’est donc pas encore une franche réussite pour la Française des jeux, peut-être par manque d’information sur ce qu’est ce système de tombola et sur les plus « fortes » probabilités de remporter le gros lot.

Merci à Jean-François pour son hospitalité et son accueil, nous voici maintenant partis pour la ville de Sallanches.

bar Le Select à Chedde

Sur le parvis du bar Le Select à Chedde, là où Jean-François exerce son métier.

Au Tabac/Presse – Le mont Blanc sur Sallanches, on constate plutôt un désamour de l’Euromillions

Après avoir été frappé à la porte de Jean-François, un autre buraliste nous fait un bon accueil en plein coeur de la ville de Sallanches, toujours en Haute-Savoie. Toujours ouvert et avec un franc parlé, c’est comme ça que se déroule l’intégralité de l’entretien, sans langue de bois.

1. Bonjour, tout d’abord, combien enregistrez-vous de prises de jeux en moyenne par soir de tirage (Loto et Euromillions confondu) ?

– « Je réalise en moyenne 100 euros de vente pour chaque tirage Loto ou Euromillions ». Étonnants, nous avons là la même donnée que pour le Bar – Le Select, nous remarquons donc que les joueurs de la campagne sont certainement plus fidèles que les citadins.

2. Constatez-vous une hausse de prises de jeux lors des tirages du week-end ?

– « Oui, nous pouvons remarquer que les tirages les plus suivis sont ceux du vendredi soir. L’Euromillions est plus joué que le Loto, car il affiche de plus gros gains, il n’y a qu’à voir celui pour ce vendredi de 100 millions d’euros. Les joueurs se moquent bien des probabilités infiniment faibles de gagner, c’est la cagnotte qui les attire ».

3. Le 4 février est sorti le jeu My Million, avez-vous constaté une évolution dans le comportement des joueurs, plus de prises de jeux ou à l’inverse, une révulsion à cause de la hausse du prix ?

– « Si nous n’avons pas vu de hausse de prises de jeux, nous avons surtout vu une baisse de chiffre pour la loterie européenne. Dans le meilleur des cas, les joueurs qui prenaient pour 10€ de grilles continues à prendre 10€ et n’ont donc que 4 grilles au lieu de 5 et pour les autres, nous avons certaines personnes qui ne jouent carrément plus à l’Euromillions, car ils trouvent illégitime la hausse de 25% ». Ce à quoi nous avons répondu, savent-ils que pour seulement 0,50€ et avec 5 à 6 fois plus de chance de remporter le million d’euros My Million que le Loto, ces joueurs ont ici la meilleure offre FDJ pour être millionnaire ? Le buraliste nous répond : « Honnêtement, les joueurs ne savent pas, il constate simplement la hausse du prix et ne « voient » jamais les gagnants ! ».

4. De façon générale, nous voyons plus de prises de jeux lors de gros événements, comme le super tirage Euromillions qui arrive ce vendredi, vous constatez la même chose ?

– « Assurément, nous faisons en général trois fois plus de ventes pour un Super Loto ou un super tirage Euromillions qu’à la normale. »

Nous n’avons pas posé la question du gain dans le point de vente, nous passons directement à la dernière question.

6. Dernière question, jouez-vous personnellement aux jeux de tirage de la Française des jeux ?

– « Non pas du tout, vous savez, je suis plutôt prêt de mon porte-monnaie et je vois passer beaucoup trop de gens qui ont perdu, cela ne m’encourage pas à jouer. »

Au terme de cet entretien, nous pouvons donc affirmer que le jeu My Million n’a pas du tout été compris par la plupart des joueurs et que le message concernant la probabilité et le gagnant garantis ne fait que peu d’effet.

En effet, il semble évident que les joueurs souhaitent du tangible, l’anonymat préservé des grands gagnants n’aide pas à la transparence pour les jeux de loteries et effraye certains joueurs. D’un autre côté et en off, les buralistes nous ont affirmer qu’ils étaient satisfaits du travail de communication de la part de la FDJ, de leur offre et des moyens mis en oeuvre pour faire la promotion des gros événements (cf. le Super Tirage Euromillions du 7 mars, ce soir). Passons maintenant du côté des joueurs où la tendance semble similaire…

tabac presse Le Mont Blanc

Devanture du Tabac/Presse Le Mont blanc sur Sallanches.

« My Million, mouais, ce n’est qu’un Joker+ et je joue surtout pour l’Euromillions », zoomons sur les témoignages

Dans notre périple, nous nous sommes arrêté sur quelques personnes qui jouent à l’Euromillions, tantôt de façon régulière et tantôt de façon occasionnelle, voici leur récit résumé.

Raymonde, 66 ans, joueuse plutôt régulière, habite Cluses en Haute-Savoie, elle nous raconte comment le lancement de My Million l’a plutôt écartée de la loterie européenne

« Lors du lancement du jeu My Million, j’ai surtout vu que je ne pouvais pas prendre mes 2 grilles de jeux habituels pour 4€ et mon paquet de cigarettes. Après avoir demandé au vendeur, il m’a indiqué que le prix avait augmenté, car il y avait deux tirages maintenant. Je lui est demandé si on pouvait choisir de ne pas jouer et il m’a répondu que ce n’était pas une option, mais que le Joker+ n’existe plus. Dès lors, j’ai arrêté de jouer et je me suis rabattu sur le Loto ».

Patrick, 40 ans, est un joueur occasionnel, il ne joue que lors de grosses cagnottes, il habite sur Sallanches en Haute-Savoie.

« Je ne joue pas de façon régulière, mais pour ce vendredi et les 100 millions d’euros, je vais tenter ma chance… Concernant le  jeu My Million, je n’ai pas vraiment compris le principe, mais après tout, si je peux me rabattre là dessus, pourquoi pas. Pour la hausse de la grille, je ne suis pas à 0,50€ prêt comme je joue peu souvent, j’ai pris 4 grilles pour 10€ pour vendredi, en espérant avoir de la chance ! »

Liliane, 53 ans, est une joueuse régulière, elle habite Angers et fréquente toujours le même Bar/Tabac

« Je tente ma chance pour chaque tirage que cela soit au Loto ou à l’Euromillions. Dans le bar/tabac que je fréquente, il y a déjà eu un gagnant de 700’000€ (cf. l’article sur le gagnant Loto angevin dans le Courrier de l’Ouest), cela m’encourage à continuer de jouer. Pour My Million, j’aime à croire qu’on m’offre une seconde chance de devenir millionnaire et puis finalement, ça en fait 100 nouveaux par an, pourquoi pas moi ? »

Au travers des propos recueillit ici, nous pouvons voir que le sujet My Million est encore trop frais pour permettre de voir une véritable tendance. Toutefois, le principe de base n’a pas véritablement été compris, il semblerait que le fait que les gagnants soient nombreux encourage les joueurs à y croire  davantage.

Sophie Royer nous livre quelques informations au sujet de My Million, au compte-goutte

Ayant bien souhaité répondre a quelques-unes de nos questions. Tout en restant évasive, elle nous informe des premiers retours au sein de la FDJ de ce lancement du jeu My Million.

1. Avez-vous constaté des retours positifs (ou négatif) sur le nombre de prises de jeux Euromillions / My Million depuis le 4 février ?

– « Oui, nous avons enregistré plusieurs centaines de milliers de prises de jeux supplémentaires à la normale. En revanche, nous attendons encore que l’effet « nouveauté » se tasse afin d’émettre de premiers constats clairs. »

2. Vous aviez annoncé lors de la conférence de presse My Million le 31 janvier dernier vouloir faire des pluies de millionnaires, qu’en est-il ?

– « Et bien c’est toujours d’actualité, sans pour autant vous fixer une date précise, nous pouvons d’ores et déjà vous affirmer que la première « pluie de millionnaire » aura lieu avant l’été. Nous tiendrons informée la presse à ce moment-là. »

Il est bon de noter que l’Euromillions Raffle (le My Million britannique) fait également des « pluies de millionnaires ». Lorsqu’un tirage de la sorte se montre, il y a en général près de 50 millionnaires.

C’est ici que se clos notre enquête My Million, un mois presque jours pour jours après la sortie de ce nouveau jeu. Si nous pouvions dresser un premier constat sur ce nouveau procédé, il serait le suivant :

  • Si la FDJ annonce une hausse des prises de jeux, ce n’est pas l’effet constaté auprès des buralistes qui cependant, sont peu nombreux à nous avoir indiqué qu’ils avaient une perte de chiffre d’affaires. Ils ont tous acquiescé en disant que ce « My Million n’avait au fond, pas changé le mode de jeu des joueurs ».
  • Les joueurs regardent toujours plus la cagnotte de l’Euromillions que leur chance de remporter un million d’euros. Nous pouvons même penser que certains My Millionnaire vont avoir jeté leur ticket sans même avoir fait attention à leur « code gagnant » My Million.
  • Les joueurs ont du mal à évaluer la hausse de probabilité de remporter My Million comparé au jackpot Euromillions. En effet, s’il existe une chance sur 116 millions de combinaisons de remporter le jackpot Euromillions, il en existe une sur 4 millions de grilles validées en moyenne lors des tirages du mardi pour rafler le My Million…

Et vous, quel joueur êtes-vous et que pensez-vous de ce nouveau mode de jeu, convaincu ou pas ?

Passionné par la culture Geek et Hi Tech, Maxime apprécie, comme beaucoup, une petite grille de loto de temps à autre. C'est grâce à son expérience de joueur qu'il rédige régulièrement des actualités sur la loterie française, mais également sur les résultats les soirs de tirage. Voir l'intégralité de ma bio ici

7 comments

  1. Mike /

    My Million, ou comment saigner un peu plus les joueurs (la plupart n’ont pas beaucoup d’argent, sinon ils ne joueraient pas).
    My Million, c’est 0.50€ par joueur en plus pour espérer gagner 1 million.
    Le mardi il y a en moyenne 4 millions de joueurs, soit 4.000.000 x 0.5 = 2.000.000 €.
    La FDJ est donc à 1 million d’euros de bénéfice chaque mardi « normal ».
    Le vendredi, en moyenne 6 millions de joueurs, 6.000.000 x 0.5 = 3.000.000 €.
    Chaque vendredi, en moyenne 3 millions d’euros dans les caisses de la FDJ.
    Les cagnottes spéciales (supérieures à 70 millions) attirent en moyenne 7 millions de joueurs le mardi et 8 millions le vendredi il me semble.
    Les mardis spéciaux = 7 x 0.5 = 3.5 millions d’euros in the pocket de la FDJ.
    Les vendredis spéciaux = 8 x 0.5 = 4 millions d’euros…
    Sur l’année, 52 semaines, donc 52 x 5 millions (4 millions pour les mardis et 6 pour les vendredis), donc 260 millions d’euros.
    Avec les cagnottes spéciales St Valentin, Noël, Jour de l’an, Vendredi 13 etc…qui rapportent environ 30% de plus, on peut compter facile environ 8 événements.
    Soit :
    (52-8)x5=220.
    8×6.5=52.
    220+52=272.
    272 millions d’euros…
    272 millions de bénéfice net, in ze pocket, pour la FDJ, sans rien faire.
    Qui peut se permettre d’aller vivre à poil sur un île déserte ?
    Pas nous…pas nous…

  2. Mike /

    « La FDJ est donc à 1 million d’euros de bénéfice chaque mardi « normal ». »

    Evidemment les plus assidus auront rectifié 1 million par 2 millions :p
    Et évidemment c’est un chiffre arrondi au plus bas, puisque régulièrement dans l’année la cagnotte atteins ou dépasse les 70 millions, et que la barrière des 100 millions attire le plus de joueurs.
    Je pense qu’on peux tabler sur environ 300 millions net de bénéfice moyen par an, rien qu’avec My Million…

  3. dédé /

    Il faut espérer que personne ne jettera sa grille avec le numéro my million gagnant!
    Si le my million ne peut être facultatif, pour satisfaire tout le monde (ou presque) le montant du my million devrait évoluer à chaque tirage en fonction du nombre de grilles validées (par exemple en % des mises my million).

    • Nicolas Robineau /

      Bonjour Dédé,

      Le fonctionnement de My Million est similaire au Euromillion Rafle britannique…Ce qui veut dire que le montant ne change pas mais les bénéfices tiré par ce jeu serviront pour les « pluies de millionnaires » qui vont avoir lieu plusieurs fois par an. En effet, comme cité dans l’article, la première devrait avoir lieu avant l’été et proposera quelques 50 millionnaires environ pour un seul tirage.

  4. Si les gens se fiaient aux probabilités de gains pour jouer, ils ne joueraient tout simplement pas car, même avec 100 fois plus de chances de gagner, cela demeure être moins d’une chance sur un million, ce qui a l’échelle de l’individu demeure une improbabilité. Le fait est que My Million est une tombola et, obligatoire ; Les gens qui participent à des loteries aiment, entre autres, défier le hasard avec leur martingale personnelle, ce que ne permet pas une tombola. Si vous souhaitez connaître l’influence de My Million sur les participations d’Euromillions – My Millions, vous n’avez qu’à récupérer le tableaux de distribution des gains France/Europe que la fdj rend publique sans oublier de retrancher la part france de celle de l’europe ; il permettent même de télécharger l’ensemble des historiques depuis la création de l’Euromillions). Vous constaterez que My Million tire les participations à la baisse, cette baisse tend à s’accentuer au fil des semaines avec des chutes de participations de plus en plus conséquentes et des hausses de participations (lors de gros gains et les vendredis) moins soutenues que dans le reste de l’europe. My Million est un échec, reste à savoir si la fdj va persister jusqu’à avoir perdu 25% de ces clients/joueurs.

  5. NAPPEY /

    La FdJ a le MONOPOLE Euromillion en France. Elle IMPOSE son jeu MyMillion à tous ceux qui ne veulent parier qu’à Euromillion ; RACKET MAFFIEUX SCANDALEUX ET IMMORAL !
    La quasi totalité des autres pays d’Euromillion ont refusé d’appliquer ce RACKET. Les Pouvoirs Publics sont complices, eux qui condamnent si facilement les entreprises qui profiteraient de leur MONOPOLE pour des mesures bien moins juteuses… Écœurant !!!

    • Nicolas Robineau /

      On compte tout de même l’Irlande et le Royaume-Uni a avoir mis en place ces systèmes, mais effectivement le jeu My Million a été imposé de force. Si vous ne souhaitez pas participer à ce nouveau jeu, vous pouvez vous tourner vers le Loto et le Keno qui offrent d’ailleurs tout deux des probabilités plus importante de remporter le gros lot.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *