super loto gagnant haute garonne
super loto gagnant haute garonne

Super Loto du Patrimoine : un gagnant de 13 millions d’euros en Haute-Garonne

Le tirage Super Loto du Patrimoine tant attendu a eu lieu et il a tenu ses promesses, du moins en ce qui concerne le jackpot et son nouveau propriétaire. C’est dans le département de la Haute-Garonne que les 13 millions d’euros de ce tirage spécial du Loto ont été remporté, ce joueur devient par la même occasion le 5e plus grand gagnant de son département !

Annoncé depuis de nombreux mois, le Super Loto visant à reverser une partie du prix de la grille de 3€ à la restauration de monuments nationaux a eu lieu et l’on connait désormais le résultat du tirage. Pour remporter la mise, il fallait jouer les N°4-19-22-30-45 et le N° Chance 7 (cf. résultat du Super Loto du Patrimoine en détails). En France, une seule grille a été gagnante, elle est tombée en Haute-Garonne.

Mais si un heureux élu a été tiré au sort, les chiffres de ce Super Loto déçoivent…

Super Loto du Patrimoine : 1 grand gagnant mais une participation décevante

Nous reviendrons plus en détails sur ce Super Loto du Patrimoine qui n’est pas franchement une réussite en terme de participation.

En effet, avec seulement 800’000 grilles gagnantes en France, les chiffres de ce Super Loto sont équivalent à un tirage Loto classique du samedi soir, pas franchement de quoi casser trois pattes à un canard. A titre de comparaison, plus de 1,5 million de grilles ont été gagnantes lors du Super Loto du 13 juillet 2018 et plus de 1,7 million de grilles avaient été gagnantes à l’occasion du tout premier Vendredi 13 de l’année 2018, il s’agissait du tirage du vendredi 13 avril.

Toutefois, si la participation n’est pas la hauteur des attentes, elle a permis à un joueur de repartir avec le gros lot !

Super Loto :5e plus gros gain remporté en Haute-Garonne avec 13 millions d’euros

En 2017, un couple de vacanciers avaient remportés 3 millions d’euros en Haute-Garonne, c’était la dernière fois que la chance est venue dans ce département. En 2018, le hasard a plutôt bien fait les choses puisque plutôt que de donner 3 millions d’euros, se sont 13 millions d’euros qui ont été remportés par un seul et même joueur, du jamais vu depuis le mois de janvier 2014 et un gain de 72 millions d’euros à Salie-du-Salat.

Avec ce chèque, le gagnant devient le 5e plus gros millionnaire de la Haute-Garonne, il est pour le moment inconnu,tout comme la ville d’où il a coché sa grille. Afin de pouvoir toucher son gain, l’heureux élu devra se présenter auprès d’un centre de paiement de la FDJ d’ici à 60 jours.

Retrouvez l’infographie des cinq plus gros gagnants Loto et Euromillions de la Haute-Garonne ci-dessous :

Top 5 des gagnants Loto et Euromillions en haute-Garonne

Les 5 plus grands gagnants de loterie (Loto et Euromillions) dans le département de la Haute-Garonne.

Super Loto du Patrimoine : 50 élus ont remporté 20’000€, soit 1 million d’euros au total

En plus de ce grand gagnant à 13 millions d’euros, ce sont également une multitude de « petits » lots qui ont été remporté à l’occasion de la pluie de codes gagnants Super Loto. Chacun des codes gagnants distribués, au nombre de 50, ont tous permis à un joueur (ou une grille) de valoir 20’000€ en plus du tirage Loto et de sa combinaison gagnante classique.

Autant dire que les heureux élus pourront fêter Noël 2018 sans lésiné sur le foie gras et le champagne !

Un commentaire

  • Skeptikos dit :

    Le Loto du Patrimoine est effectivement un fiasco monumental.

    Historiquement, le 7 comme numéro Chance représente 15% des mises. Avec 543.652 grilles remboursées (0 ou 1 bon numéro + le N° Chance), on peut établir le nombre de grilles jouées à environ 3.624.350, soit un chiffre d’affaires d’environ 11 millions d’Euros. Comme l’a souligné Nicolas Robineau, ceci représente le chiffre d’affaires d’un « petit » samedi.

    Pour autre comparaison, on se souvient en effet que le numéro 7 était également sorti comme numéro Chance il y a un an lors du Super Loto du 13 octobre 2017, qui avait engendré 1,4 million de grilles remboursées, soit environ 9,3 millions de grilles jouées et un chiffre d’affaires proche de 28 millions d’Euros. Donc quasiment trois fois plus !

    Heureusement, le Loto du Patrimoine n’a pas coûté cher à la Française des Jeux : pour rappel, le tirage du loto précédent celui du vendredi 14 septembre proposait de gagner 9 millions d’Euros et n’avait pas été gagné. Le tirage suivant aurait donc du atteindre le jackpot de 10 millions d’Euros. La Française des Jeux n’a donc « déboursé » que 3 millions d’Euros supplémentaires. Et par chance pour FDJ, il n’y a eu aucun gagnant au deuxième rang, donc là aussi une sacrée économie.

    Quelles conclusions faut-il en tirer ?

    – Tout d’abord, le mois de septembre est-il propice pour un Super Loto ? C’est tout de même celui de la rentrée scolaire ; pour bon nombre de famille ayant des enfants en âge de scolarité, c’est un mois difficile.

    – La communication autour du Loto du Patrimoine a été axée sur son objectif financier : la redistribution de la part de l’Etat à une oeuvre culturelle est un argument commercial auquel toutes les classes sociales ne sont pas sensibles. Soit la Française des Jeux ne connait pas sa clientèle, soit elle n’a pas voulu désavouer le Président de la République qui en avait fait l’argument commercial numéro 1… Si vous me permettez la comparaison, c’est comme Alexandre Benalla qui fait accélérer le bus des Bleus au retour de Russie pour ne pas décevoir le Président et ses invités, oubliant au passage la fête populaire des milliers de gens massés sur les Champs Elysées. Faut-il donc rappeler aux énarques que le Loto est un jeu populaire, au sens de « jeu du peuple », comme les combats de gladiateurs du temps des Romains ? Et comme en haut lieu, on ne semble rien comprendre aux aspirations du Peuple, on aura sans doute la méfiance et un rejet similaire lorsque la Française des Jeux sera privatisée !

    – Cette communication a consommé les budgets de promotion habituelle du Super Loto : il n’y a pas eu de coupons de réduction sur internet qui sont pourtant très appréciés des joueurs (car en se vantant auprès de leurs amis de la bonne affaire qu’ils ont pu réaliser, ils engendrent des jeux par un phénomène psychologique bien connu d’imitation). Seuls quelques coupons ont été distribués aux clients ayant joué le 14 septembre à valoir pour des jeux ultérieurs, ce qui n’a pas été du tout propice à augmenter le chiffre d’affaires du Super Loto, mais celui du tirage du lendemain !

    – Quant au jeu de grattage lié au Loto du Patrimoine, je connais plusieurs buralistes qui ont freiné la mise à disposition au public, et même certains qui n’ont rien mis en vente du tout ! Tout simplement parce que la Française des Jeux leur impose de les payer dès activation du carnet, ce qui représente une trésorerie conséquente lorsque le ticket vaut 15 Euros.

    Faut-il reconduire ce Loto du Patrimoine ?

    En 2019, la Française des Jeux ne sera pas gâtée par le calendrier : les deux « vendredi 13 » tomberont en septembre et décembre. Au vu des résultats financiers de 2018, mieux vaudrait donc se concentrer en septembre sur une communication traditionnelle et une promotion habituelle autour du Super Loto. D’autant que Stéphane Bern risque fort de se désengager de cette fausse bonne idée d’énarque qu’est le Loto du Patrimoine. Quant au mois de décembre, avec un Super Loto le 13 et un Grand Loto de Noël le 20, le porte-monnaie des joueurs risque d’être mis à forte contribution…

    Que vous ayez ou pas joué au Loto du Patrimoine, n’hésitez pas à réagir et à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *